Archives par étiquette : RSE

Éthique

Mon éthique se décline en sept valeurs: créativité, les 3H (Humanité, Humilité, Humour) et les 3P du développement durable (People, Planet, Profit).

 » Les valeurs créent un cadre invisible qui enveloppe l’ensemble des interactions des gens qui gravitent à l’intérieur du système. Les valeurs et les croyances déterminent la façon dont les événements et les communications sont interprétés, devenant par conséquent la clé de la motivation et de la culture de cette organisation. Des valeurs et des croyances partagées sont le ciment d’une entreprise ou d’une équipe efficace ; à l’inverse, un conflit de valeurs est une source majeure de désaccords et de dissensions. » – Robert DILTS (extrait d’un article publié par le cabinet Convergence).

 » La société changera quand la morale et l’éthique investiront notre réflexion.  » – Pierre Rabhi

Charte des valeurs - éthique

Pourquoi une charte éthique ?

« La meilleure raison pour lancer une entreprise est de créer du sens, de créer un produit ou un service qui contribue à améliorer le monde. » – Guy Kawasaki

Ma charte des valeurs m’aide à donner du sens et à mettre des limites.

Je crois au pouvoir des mots. Mais je ne suis pas motivé à utiliser ce pouvoir pour promouvoir ou vendre n’importe quoi !

Plus précisément, je refuse toute mission rédactionnelle pour les secteurs du tabac, de l’alcool, du nucléaire, de l’armement, de la pornographie, des jeux de hasard, le développement personnel d’inspiration « New Age »,… Ainsi que pour les églises, les sectes, les écoles de philosophie, les partis politiques, les psys et thérapeutes auto-proclamés… De plus, je suis vigilant à ne pas promouvoir dans mes créations le ‘greenwashing’, les arnaques, les théories loufoques, les dérives sectaires, la Biologie totale, l’EFT,… (liste non-exhaustive).

D’autre part, je crois comme Pierre Volle que « Le marketing sert également à véhiculer un positionnement et des valeurs. » (extrait d’un interview paru dans e-marketing.fr).

Avec mes mots, je désire contribuer à la construction d’un monde meilleur. Je veux écrire des contenus textuels optimisés, motivants, inspirants et performants !

Ma Charte des valeurs : C + 3H + 3P

Mon éthique se décline en 7 valeurs. Voici quelques définitions :

1) Créativité

« La Véritable intelligence s’effectue dans le silence. Dans le calme se trouve la créativité et les solutions aux problèmes. » – Eckhart Tolle

→ Exemple de réalisation avec ma valeur « créativité ».  En 2017, j’ai publié un ebook «50 nuances d’écrits». Un recueil de 50 textes éclectiques qui présente les différentes facettes de ma créativité.

« N’oublions jamais de développer constamment notre trois HUM : humilité, humour et humanité. » – Richard Brunel

2) Humanité

« On pense trop et on ressent trop peu. Plus que de machines, on a besoin d’humanité. Plus que l’intelligence, on a besoin de gentillesse et de douceur. Sans ces qualités, la vie perd son sens. » – Charles Spencer Chaplin

→ Exemple de rédaction avec ma valeur « humanité » : ma lettre de demande du Statut d’Objecteur de Conscience rédigée en 1974.

3) Humilité

« Il faut se mettre dans une attitude de réceptivité, recevoir les dons et les beautés de la vie avec humilité, gratitude et jubilation. » Pierre Rabhi

« Laisser s’épanouir toute impression et tout germe d’un sentiment au plus profond de soi, dans l’obscurité, dans l’ineffable, dans l’inconscient, dans cette région où notre propre entendement n’accède pas, attendre en toute humilité et patience l’heure où l’on accouchera d’une clarté neuve : c’est cela seulement qui est vivre en artiste, dans l’intelligence des choses comme dans la création. » – Rainer Maria Rilke (Lettres à un jeune poète)

→ Exemple d’engagement avec ma valeur « humilité » : Je suis en formation permanente.

4) Humour

 » Pratiquer l’humour permet d’établir une relation d’accommodation entre la marque et le destinataire, de créer une réelle connivence entre eux. » – Erwan Le Roch (‘Dans Ta Pub’)

→ Exemple de création avec ma valeur « humour » : J’ai publié une « Lettre ouverte à mes futurs clients » en page d’accueil.

Les 3 P du développement durable

« Dans la pratique, le développement durable s’appuie souvent sur trois dimensions : la dimension écologique (Planète), la dimension sociale (Population) et la dimension économique (Profit/Prospérité). L’objectif est d’atteindre un équilibre idéal entre les intérêts écologiques, économiques et sociaux, à savoir les 3 P : Planète, Profit/Prospérité et Population. » – (Source: eco-conception.be)

5) Personnes – People (Social)

« Une entreprise à succès ne démarre pas juste avec une idée ou un produit génial. Elle démarre plutôt avec le désire de fournir une solution au problème de quelqu’un. » – Jay Abraham

« Il est nettement plus important de connaître votre prospect que votre produit. Si vous connaissez la nature humaine, vous pouvez vendre n’importe où, et presque n’importe quoi. » – Clyde Bedell

6) Planète – Planet (Environnement)

« La pollution de la planète n’est qu’un reflet extérieur d’une pollution psychique intérieure, celle de millions d’individus inconscients qui ne prennent pas la responsabilité de leur vie intérieure » – Eckhart Tolle

« Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson pêché, alors vous découvrirez que l’argent ne se mange pas ». – (Sagesse Amérindienne)

7) Profits / Prospérité (Économique)

« Pour offrir un réel service à vos clients, vous devez ajouter quelque chose qui ne peut pas être acheté ou mesuré avec de l’argent. » – Douglas Adams

Comment mettre mon éthique en pratique ?

J’adhère à différents concepts:

1) Éthique pour l’Entreprise citoyenne

2) Concepts ‘Web Marketing’

3) Concepts ‘Rédaction décalée’

 

►Concepts éthiques pour l’«Entreprise citoyenne»

• Slow made

• «Le slow made est un mouvement dont l’objectif est la réhabilitation de la valeur temps pour mieux produire, mieux travailler et mieux consommer. Il s’inspire des autres mouvements Slow, dont le Slow Food.
Lancé en France le 22 novembre 2012, et soutenu par le Mobilier national et de l’Institut National des Métiers d’Art1, le slow made vise à fédérer le secteur de la création autour d’une charte composée de six valeurs : la recherche, le geste, la pratique, la transmission, l’appropriation et le prix juste.
Ce mouvement encourage une éthique responsable de l’auteur et du producteur et engage le consommateur à devenir acteur en choisissant un objet porteur de valeurs partagées. La vocation du Slow Made est de sensibiliser, stimuler, valoriser les milieux des métiers de la création au sens large, tels les métiers d’art, les métiers de la mode, du design, l’architecture ou encore les arts du jardin et du parfum.
Le slow made oppose au modèle de consommation tout jetable un modèle durable visant à produire moins et mieux : face à l’obsolescence programmée des objets, le mouvement vise à soutenir la pérennité programmée. Il souhaite engager les acteurs économiques des savoir faire vers un « développement patient » où le temps nécessaire à la croissance (la recherche et la production) est pris en considération et valorisé. Le slow made signifie ainsi «fait avec le temps nécessaire». wikipedia.org/wiki/Slow_made

Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE)

• Définition de la RSE par l’Union Européenne: « l’intégration volontaire des préoccupations sociales et écologiques des entreprises à leurs activités commerciales et leurs relations avec leurs parties prenantes. Être socialement responsable signifie non seulement satisfaire pleinement aux obligations juridiques applicables, mais aussi aller au-delà et investir «davantage» dans le capital humain, l’environnement et les relations avec les parties prenantes».

• Définition de la RSE selon l’ISO 26000: « la responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et activités sur la société et sur l’environnement , se traduisant par un comportement éthique et transparent qui – contribue au développement durable , y compris à la santé et au bien-être de la société ;- prend en compte les attentes des parties prenantes ;- respecte les lois en vigueur et qui est en accord avec les normes internationales de comportement ; et qui est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en œuvre dans ses relations ». – e-rse.net

Développement durable

«Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs.» (Nations Unies) – ifdd.belgium.be

Communication responsable

«La communication responsable valorise l’entreprise tout en cherchant à prouver son honnêteté. Elle fait sens et repose sur quelques principes comme :

– l’écoute des publics, lecteurs, auditeurs, clients, collaborateurs…

– l’emprise avec la réalité : pour respecter l’environnement plus ou moins proche dans lequel elle se place à grande, moyenne ou petite échelle

– l’efficacité : dire vrai ne veut pas dire pour autant ne plus vendre, ne plus séduire, ne plus valoriser ! L’entreprise peut rester séduisante tout en étant sincère et responsable, engagée dans ses actes.»

Elisabeth Pedexes-Hugot – www.conseilsmarketing.com/

Inclusive Business

«Nouveau terme arrivé dans le lexique de la nouvelle économie, l’Inclusive Business consiste à inclure les personnes les plus démunies dans le processus économique en tant que producteurs, distributeurs, revendeurs ou consommateurs.» – www.consoglobe.com

Cradle-to-Cradle (C2C)

«Le label Cradle to Cradle est un label basé sur la démarche du même nom pour laquelle « les déchets sont des aliments », tout est question de cycle. Il existe 5 niveaux de performance (de basic à platinium), basés sur une stratégie globale d’amélioration.» – www.ecoconso.be/fr/  –  www.c2ccertified.org/

• Slow Management

« Pour atteindre la performance, performance qui passe par le bien-être des personnes, il faut pratiquer ce que nous appelons le slow management. Les leaders, les dirigeants, les managers peuvent ainsi bâtir l’entreprise de demain, une entreprise responsable, une entreprise devenue un endroit exceptionnel pour y exercer son métier, garant des conditions de bien-être et de performance. » (Dominique Steiler – John Sadowsky – Loïck Roche, Eloge du bien-être au travail, Presses Universitaires de Grenoble)www.pug.fr

►Concepts «Web marketing»

Tableau Marketing du contenu - Éthique

Marketing de contenu (Content Marketing)

«Le Marketing de contenu est une des meilleures stratégie pour prouver vos compétences, attirer du trafic ciblé, créer un fichier de prospects et développer votre chiffre d’affaires.» – Le Guide complet du Marketing de contenumarketinghack.fr

Inbound Marketing

«L’Inbound Marketing est une stratégie marketing digital visant à faire venir le client vers soi plutôt que d’aller le chercher. Le prospect est attiré par des contenus pertinents positionnés selon des phases de maturité d’achats et des niveaux d’engagement. On pourrait aussi parler du marketing de l’attraction.» – Arnaud Rannou – www.mychefcom.com/

Slow marketing

«Mais… le slow marketing, c’est du content marketing en fait ! Le moyen le plus naturel et le plus durable de faire venir ces slow prospects à vous, grâce à un contenu expert, spécialiste, qualifié.» – Mylène Macaré – invox.fr/

Romantic Business (Business romantique)

«A l’origine, il y a un best-seller écrit par Tim Leberecht et intitulé ‘The Business Romantic’ qui a fait le buzz en Allemagne avant de faire le tour du monde. Tim y explique simplement à quel point il serait plus agréable et plus rentable de faire du business en tenant compte de notre penchant pour le romantisme. Il fait référence à ce qui caractérise le mouvement artistique et philosophique du XIXe siècle, célébrant l’émotion, l’humain, l’imagination, la nature et la spontanéité.» – Marina Borriello – www.1min30.com/

Marketing émotionnel

«Le marketing émotionnel vise à renforcer cet aspect «émotions», qui favorise l’action. On en a tous déjà fait l’expérience: quand on est sous le coup d’une forte émotion, on agit de façon impulsive et spontanée, sans s’appuyer sur nos capacités de raisonnement. C’est ce qu’on appelle «être sous l’emprise de ses émotions», littéralement !» Thibault De Vergnette – www.alesiacom.com/ 

►Concepts «Rédaction décalée»

Marketing par l’humour (ou décalé)

«Il faut cibler son public et le faire rire…C’est là qu’intervient le gros travail de réflexion. Car si le marketing par l’humour peut créer un Buzz sur les réseaux sociaux et propager votre message à une vitesse incroyable, le bad buzz va tout aussi vite.

Les avantages d’une campagne de marketing par l’humour réussie

– Vous créez un lien privilégié avec vos clients et prospects.

– Vos messages se propagent sur les réseaux sociaux, l’humour se partage facilement.

– Vous vous démarquez de vos concurrents.

– Et pouvez rebondir sur l’actualité avec ce ton toujours aussi décalé.»

Idole – www.idole.net

Marketing ludique

«Il y a donc, à travers le marketing ludique, de la valeur ajoutée à créer avec cette nouvelle expérience de jeu à plusieurs. L’objectif des marques est d’amuser ses consommateurs potentiels afin de leur faire passer le message voulu. Ce sont les jeunes qui apprécient le plus ces publicités ludiques: 26% des moins de 35 ans les estiment plus vendeuses et 23% plus marquantes. Parmi les catégories socioprofessionnelles, les artisans (35%) et les commerçants (27%) sont les plus réceptifs à cette nouvelle forme de communication.» – (fgrange) – marketingludique.canalblog.com/

Newsjacking

«Le newsjacking consiste à s’appuyer sur un fait d’actualité pour réaliser des contenus (infographie, vidéo, communiqué de presse, article de blog…) permettant de se faire remarquer des journalistes et/ou de générer de l’engagement sur les réseaux sociaux.» www.1min30.com 

→ Continuez la lecture du CV Rédacteur Web:

Formation – ExpériencesRéférencesCréations rédactionnelles